Menu Home

Parents, à vous de jouer…

Dans le petit monde des univers virtuels, il y en a pour tous les goûts. Nos chères petits têtes blondes ne sont évidemment pas oubliées, bien au contraire.

Ainsi dans la foulée Stardoll, Doppelganger (the Lounge), ou Gaia Online, les marques s’engouffrent dans ce marché certainement très juteux.

Mattel et son Barbie girls, Lego et son futur Lego MMO, il semblerait que le "branded MMOG" soit une alternative de nature à rassurer les parents.

En effet avec tout ces délinquants sexuels et ces terroristes endoctrineurs qui traînent sur le web et, aujourd’hui, dans les univers virtuels rien de tel qu’un bon conditionnement à la source pour former nos chérubins.

Disney l’a bien compris en rachetant Club penguin pour quelques 700M$.

Pour ma part, si l’utilisation des univers virtuels par les enfants ne me parentspose pas de soucis particuliers, le faire dans un univers mono-marque ou exclusivement de marque me parait plus problématique bien que certainement plus rassurant pour des parents. La grid teen de Second Life n’est elle pas plus source de créativité, plus ludique ?

Que préférez-vous ? encadrer vos enfants dans la pratique du web ? ou laisser le champ libre aux marques ?

Car une chose est certaine, si les ados sont déjà abreuvés de cyberculture, les plus petits navigueront en 3D…

Categories: Celui qui bosse

Tagged as:

dcastera

1 reply

  1. A court terme, il est évident qu’il va falloir encadrer nos enfants dans la pratique du web.

    Seulement, ne nous leurrons pas, même avec la meilleure volonté du monde, il y aura un moment où nous aurons atteint nos limites.
    Nous ne pourrons en effet plus (faute de temps, de connaissances techniques ou culturelles sur ce monde qui sera de plus en plus éloigné de nous -malgré nos efforts). Et pour une paire de parents qui veillent, combien d’experts en marketing et de millions d’euros vont être dépensé pour capter la petite tête blonde (brune).

    Il ne reste donc qu’une chose à faire pour vieillir tranquilles et sans soucis : donner des repères suffisants à nos gamins (que ce soit on ou off-line) afin de leur permettre de comprendre le monde marketing dans lequel ils vont vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *