Menu Home

Dans 10 ans parlera-t-on encore de e-commerce ?

Sous ce titre un peu provocateur, se cache une véritable interrogation que les chiffres actuels du e-commerce ne manquent pas de poser. Le e-commerce n’est-il pas en train de devenir le commerce tout court ? En d’autres termes, le commerce traditionnel existera-t-il dans 10 ans ?

Je l’ai déjà dit, je reviens de la convention e-commerce (j’ai donc pas mal de posts sur le sujet sous le coude que je vais essayer de distiller avec parcimonie) et pratiquement tous les conférenciers ne manquaient pas de rappeler les chiffres actuels du e-commerce comme pour convaincre un public largement convaincu, puisque présent.

Extrait :
En 2005 62% de la vente à distance est fait sur Internet. En 2006, le e-commerce a 10 ans et un bilan plus que flatteur : 10 milliards d’euros de CA (30% de mieux que ce que la vente à distance traditionnelle avait atteint en 30 ans), un internaute sur deux acheteur et une marge de progression énorme : 10.000 e-marchands en France, 40.000 en Allemagne. Au premier semestre 2006, 15 millions de français ont acheté sur Internet soit la moitié des internautes.

brief

Une étude de Forrester Research, estime qu’en 2011 en France le chiffre d’affaires e-commerce s’élèvera à 38.8 milliards d’euros soit 14% des ventes au détail (avec des pointes à 50% pour l’informatique, 30% pour le culturel…). Je pense que ces chiffres sont sous-estimés, que d’ici 2015 lorsque la genération née avec le web sera maîtresse de son pouvoir d’achat, le CA des e-commerçants va exploser et ce dans tous les secteurs, y compris dans l’alimentaire.

D’autant plus qu’à cette époque là, on se sera rendu compte que gagner son temps de loisirs en réduisant son temps de travail n’est pas la meilleure des choses et qu’il faut donc trouver le temps autrement, en réduisant par exemple les heures passées dans les supermarchés et autres boutiques chronophages.

Commerçant brick and mortar, réveille-toi !!!

Categories: Celui qui bosse

Tagged as:

dcastera

1 reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *